Les îles de la tentation

investigations

Cette édition de l’émission “Investigations” de la chaine “France O” s’est fait parler d’elle à plusieurs reprises pendant les derniers jours. Au finale, j’ai fini par visualiser ce fameux reportage sur le net afin d’en avoir le cœur net.

Après tout, on a tous le droit de découvrir ces “vérités” et “révélations”, décrites comme la face cachée de l’ile :

  1. Tout commence par l’histoire du skipper d’un bateau rapide, de sa demeure faite de quelques feuilles de tôle dans un bidon ville à Grand Baie, ainsi que son travail.
  2. Le chauffeur de taxi de Pereybere qui conduit le journaliste à un salon de massage qui offre des services “plus” par des femmes mariées.
  3. Le salon de massage qui offre des services “plus”, munis des catalogues pour les services ainsi que des catalogues pour le choix des “masseuses”. On parle aussi beaucoup de tourisme sexuel.
  4. Le chauffeur d’un “taxi marron” qui racontent la vie des taxi marrons qui n’ont pas les moyens de se payer une permis en bonne et due forme. Il nous parle aussi de son travail qui consiste à véhiculer des prostituées a travers l’ile
  5. Les prostituées qui se plaignent de leur vie, leur misère et comment leurs “patrons” leurs exploitent.
  6. Les arnaques et prix exorbitants pratiquées au marché centrale de Port Louis ainsi que la contrefaçon des produits textiles
  7. La vie difficile d’un couple de Roche Bois qui essaient de joindre les deux bouts avec leurs pensions afin de scolariser leurs 3 / 4 enfants.
  8. Le programme de distribution de méthadone, des préservatifs et des seringues

La vidéo

Vous pouvez voir le reportage ci-dessous ou cliquer sur le lien suivant pour la voir directement sur youtube.

Mon point de vue

investigations2

Franchement, dans quel pays n’y a-t-il pas de problèmes de société?

La prostitution, la misère et la drogue existent bel et bien dans plusieurs pays mais le fait de tourner un reportage afin de s’en prendre injustement à l’image de notre ile suscite peut-être des interrogations. Du pure sensationnalisme?

En s’associant à des gens de tout au bas de l’échelle, le reportage présente l’ile sous un tout autre angle. Le spectateur qui a vaguement entendu parler de notre ile va effectivement croire tout ce qu’on raconte, surtout de la bouche de ces “pauvres” mauriciens qui participent au reportage ou même ceux qui ont été filmés en camera caché.

Pourtant, la bonne partie de la population se porte bien (ou presque) et nous sommes des milliers à travailler dure pour une meilleure vie pour notre famille et notre future contrairement à une autre catégorie de paresseux, d’irresponsables et de ratés. Vivement un autre reportage où on peut effectivement parler  de la vraie vie des Mauriciens. Cette même vie dont des millions de gens donneront tout pour venir vivre ici.

 

Vos points de vue sur le reportage?

Advertisements

8 thoughts on “Les îles de la tentation

Add yours

  1. Quoi que bain pas biler ki end diminues paresse kuma pas possible aussi dans sa pays la… 😛 sot pas fer narien, nek rode l’aide gouvernement!!!

    Like

  2. Une famille pauvres avec 4 ENFANTS!!! Ban la vive lot pension..sorry mais femme ek mari la pas kapav travail!!!??? Ena plein handicapé ki travail! Travail ki pas bizin qualifications etc…bonne..c’est pas end la honte!!! du moment ki c end travail honnête!!! Apres kan misère, pas bain fer pitié puma lapins!!! sorry mais sa fais chier kan meme!!!

    Like

    1. daccord avec toi reena. moi mo in ggn loccasion cotoie ban dimoune ki vraimem misere..seki mo remarquer ceki zot mem zot ena plis bcp zenfant. al deman nirport ki middle class famliy ki ena 2 zenfant couma li dificile pou eleveer zot.aaster 4 zenfant quand ou pena lenvi travail…pffff….

      Like

  3. Mo conent ki ine fer ene reportage koumsa lor maurice car beaucoup dimoune pense a zot em mais pas a zot prochain ect la au moins zot capv gagne ene ti apersu mais pas sire si pou reci chanz zot mentaliter.

    Concernant sa skipper la kot li p capv fer Rs1500 a Rs2000 par zour b si li p travail pendent 1 mois full sa fer Rs60,000 si prend Rs2000 la compte b sa moem mo bizin travail plis ki 7 mois pou ki mo capv arrive a un somme pareil. Lor sanla b boug la pli better off ki mwa ect si li ti konne ramass so kass b longtemps li ti pou fini gagne en terrain ect lacase dan grand baie em 😦

    Ena ban zafair ki mo daccord mais ena pane trop bien fer kouma par example ban dimoune ki p mari fer zeffort pou arriver sa pane mentione zot ect surtout ban difficultes ki zot p gagner lorla sa ti bizin monterer mais ene lot face de maurice le fait ki nect montrer ki maurice premier dan ban zafair pou gagne ban awards kouma ban pli bon l’hotel ousa top 10 dan l’afrique pou fer business ect zamais montrer nou ban defauts b la mo daccord ki ine fer sa reportage la.

    bon sa c mo l’opinion chacun capv ena pou li ect mo aussi respecter ban lezot dimounes zot l’opinion car capv ena ban trucs ki mone mal comprend aussi.

    Like

  4. I was thoroughly offended by the title of “tentation”: Taking everyone for a potential “salaud / connard” is like saying that all tourists come here only for this, that all taxi-drivers are pimps, or all policemen are corrupt – this is sensationalism.

    Now, about how they develop the subject matter: how on earth can these people see only the negative? Unless they are actively searching for it, they’ll just get what they want to see, especially if they go where it is prevalent.

    And the way they have scouted their subject matter leaves me in confusion: why would anyone focus only on the negative side of Mauritius: were they first thinking of paid vacations while shooting a promo clip, and then deceived to see that their sponsor did not pay for their stay, and therefore turned the thing into a revenge shoot? Or… Ok, I’m only speculating, leave it.

    Or were they paid for finding only the darker side of Dodoland? If there really was investigative journalism in Dodoland, I’d see this report being made by tru reporters with the same images, but with a proper balance with authorities and NGO’s at least having a say in the stories. Not just this one-sided barrage of clichés.

    Like

  5. oui, il ya des problèmes dans beaucoup de pays (tous même) … mais j’ai comme l’impression qu’il ya qu’a l’ile maurice qu’on ne devrait pas faire de reportage sur ce qui ne va pas.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: